Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Claude Miller - Portrait / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : #6402 Publié le 13/06/12 | Vues : 96

Claude Miller / Portrait


Né le 20 février 1942 à Paris, Claude Miller grandit à Montreuil dans une famille juive laïque. A 20 ans, il entre à l'IDHEC et effectue son stage de fin d'études sur le plateau de TROIS CHAMBRES A MANAHATTAN, de Marcel Carné. Après son service militaire, il devient l'assistant de Robert Bresson pour AU HASARD BALTHAZAR, de Jacques Demy pour LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT et de Jean-Luc Godard pour WEEK-END. De 1968 à 1975, Claude Miller dirige la production de tous les films de François Truffaut, à l'exception de La nuit américaine. En 1976, il réalise son premier long, LA MEILLEURE FAÇON DE MARCHER avec Patrick Dewaere, et connaît son premier succès public avec GARDE A VUE mettant en scène Lino Ventura, Michel Serrault. Il remporte, pour ce film, le seul César de sa carrière malgré 16 nominations.

(Source Wikipedia)

De 1985 à 1993, Claude Miller réalise une trilogie adolescente avec Charlotte Gainsbourg avec L'EFFRONTEE, LA PETITE VOLEUSE puis Romane Bohringer dans L'ACCOMPAGNATRICE. En 1998, Claude Miller présente en compétition au Festival de Cannes, LA CLASSE DE NEIGE, récompensé par le Prix du Jury. En 2001, Il revient sur la Croisette en tant que membre du jury. En 2003, c'est avec LA PETITE LILI, qu'il remonte les marches pour la compétition officielle. En 2007, il voit dans l'adaptation du roman de Philippe Grimbert, UN SECRET, l'occasion de traiter un sujet « qui ne s'était jamais présenté auparavant », dit-il.

En 2009, Claude Miller co-réalise avec son fils Nathan, JE SUIS HEUREUX QUE MA MÈRE SOIT VIVANTE. En 2011, il dirige Audrey Tautou et Gilles Lellouche, dans THERÈSE DESQUEYROUX, qui clôt la 65e édition du festival de Cannes. Parallèlement, Claude Miller intervient tout au long de sa carrière dans les débats qui animent le cinéma français. Longtemps à la tête de l'ARP, il co-fonde les Rencontres Cinématographiques de Beaune, et participe en 2008, au Club des 13 sous l'impulsion de Pascale Ferran.


Partager :
Facebook